• La croix du Voyeboeuf

    Il y a quelques années un sentier à travers le forêt nous conduisait à "La Croix du Voyeboeuf"

    Aujourd'hui, il faut progresser sur quelque 600 mètres, dans les buissons et les ronces, pour gagner cette petite clairière ou s'élève un crucifix métallique.


    Juste à côté, une vaste stèle inclinée ou se lisent encore, mais difficilement deux textes gravés dans la pierre le jugement de Pilate et la mort du Christ.             


    Un banc vermoulu complète le décor et invite à la pause.

    On est à la fin du règne épiscopal, la Terreur révolutionnaire sévit outre-Jura et gagne l'Evêché; le prince a quitté Porrentruy en avril 1792. Le 24 septembre, un volontaire français du 6e bataillon du Haut-Rhin venu de Delle abat, près du prieuré de Grandgourt, le curé de Florimont qui tente de s'échapper en direction de Montignez. L'émotion puis la colère gagnent la population car le crime reste impuni. Une fois le calme revenu, le Père Docourt de Porrentruy, rentré d'exil au début des années 1800, décide de rendre hommage à son confrère martyr en érigeant, à ses frais, le calvaire et la stèle du Voyeboeuf. L'ecclésiastique bruntrutain a-t-il aussi voulu flétrir la lâcheté de ceux qui n'avaient pas osé condamner l'assassin, mais l'avaient en plus relâché ?

  • La forêt du Cras d'Hermont, 600 m d'altitude. Un lieu symbolique du 19e siècle.

    La croix oubliée du Voyebeuf.

     

    La croix oubliée du Voyebeuf.

    La croix oubliée du Voyebeuf.                                              La croix oubliée du Voyebeuf.

    La croix oubliée du Voyebeuf. 

     .


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique